www.matthieuricard.org, le refuge d'Audrey.

En matière d’idoles — chanteurs, cinéastes, écrivains —, Audrey a eu son lot d’engouements passagers. Puis, à mesure qu’elle s’investissait dans la création de son association venant en aide aux animaux âgés, handicapés ou dont personne ne voulait, elle a compris que seule la compassion faisait la grandeur d’un homme.

 

Qu’elle soit le produit de la Matrice ou d’une quelconque genèse, notre espèce compte de plus en plus d’arrivistes sans âme, simples amas de matière organique à l’électro-encéphalogramme plat — un peu comme si la fabrique était en rupture de stock d’esprits sains —. Alors, rencontrer une personne qu’anime encore cette étincelle est toujours un réconfort.


Le degré ultime de l'altruisme

Pour qui ne voit pas plus loin que la limite de son ego, se préoccuper du sort des animaux, c'est de la sensiblerie.

 

Il ne faut pourtant pas un effort de réflexion surhumain pour comprendre que l'on puisse détester voir souffrir un être vivant quel qu'il soit....


Défendre les plus vulnérables des vulnérables est le degré ultime de l'altruisme.

 

C'est l'acte de compassion de ceux qui ont appris à regarder au-delà des limites de leur intérêt personnel  et qui par conséquent se moquent de plaire.

 

Cultiver l'empathie apporte d'ailleurs la sérénité. Matthieu Ricard, auteur du Plaidoyer pour les animaux, n'est-il pas  surnommé "l'homme le plus heureux du monde" ?


Soucieux de l'absence de la cause animale  à la présidentielle, Matthieu Ricard soutient le collectif d'ONG AnimalPolitique (lire l'article de l'Express) un lien amplement partagé sur Facebook - merci, au passage, à Carole de me l'avoir fait découvrir ! -.

 

Parce que les taureaux, c'est tout de même plus sympa de les voir heureux, non ?

 

Voter, ce peut être autre chose que déposer un bulletin dans une urne et s'en laver les mains.


Alors d'accord, être Matthieu Ricard, Mandela ou Gandhi, c'est un boulot à plein temps mais mener la Révolution Patte de Velours, cela consiste simplement à faire ce que l'on croit être juste et ça peut tout autant saper les fondements de la cruauté gratuite, vous n'êtes pas d'accord ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0